Histoire

 
 
Anizy le Château, chef-lieu de Canton, petite cité de 2 000 habitants, s’adosse au plateau forestier de la forêt domaniale de Saint-Gobain, dans une nature particulièrement luxuriante.
Anizy avait autrefois deux églises, la première placée sous l’invocation de ST-PIERRE, la seconde STE GENEVIEVE fut brûlée au cours du XVIème siècle, reconstruite et pillée sous la révolution. Une troisième fut fondée entre ANIZY et WISSIGNICOURT.
Son passé historique est riche depuis son origine qu’on peut situer au 18ème siècle avant JC sous le nom de ANISIACO puis ANISIACUS en se reportant aux anales.
Vers 140, un nommé PORTUS, gouverneur du fort César fit entourer le bourg de murailles pour la protéger des bandes de brigands. Ce fort fut incendié en 213 et entièrement détruit. Vers 376, les habitants d’ANIZY se soulèvent et attaquent le château de nuit, le réduisent en cendres. Le gouverneur y périt misérablement.
Il est noté qu’en septembre 394, des secousses sismiques ont causé de grands ravages à ANIZY et ses environs.
ANIZY est à nouveau pillé par les Vandales, en 406. C’est en 496 que CLOVIS 1er roi de France, donne à St-REMI, les terres d’ANIZY en reconnaissance de son baptême.
En 766, PEPIN LE BREF s’est emparé du château et la seigneurie d’ANIZY pour les réunir à la Couronne de France.
En 1136 est fondée à ANIZY l’église de Ste GENEVIEVE. Quelques années plus tard, on y découvre plusieurs vases et monnaies frappées à l’effigie des empereurs ANTONIN et MARC.
En 1178 un incendie détruit le château d’ANIZY qui est reconstruite à nouveau et entouré de fortifications.
En 1339, les Anglais pillent le bourg d’ANIZY.

En 1504, un tremblement de terre produit l’effondrement de la flèche de l’église St-Pierre.

Le roi Henri IV séjourne au château en 1594 en attendant la reddition de la Ville de LAON.
En 1693, un nouveau tremblement de terre se fit sentir, produisant d’importants dégâts.
Dans le milieu du XVIIIème siècle, le cardinal de ROCHECHOUART, évêque duc de LAON, fait paver entièrement le bourg d’ANIZY.
 En 1789, le Comté d’ANIZY est supprimé. Le 4 octobre, la dîme est abolie. L’année suivante, est créée la milice bourgeoise d’ANIZY. Le canton d’ANIZY est rattaché au district de CHAUNY. On note le passage des armées russes du général CZERNICHEFF.
En 1870, occupation par les Prussiens après la bataille de SAINT-QUENTIN ;
En 1914 – Invasion allemande. Après la bataille de la Marne, le front se fixe sur l’Aisne et les attaques de 1916 sur le chemin des Dames, la Malmaison, le Moulin de LAFFAUX amènent les lignes à proximité et entraînent la destruction de la Ville, charnière de la ligne HINDENBURG. Les combats font rage dans la Vallée de L’AILETTE.

Mai 1940 - Nouvelle invasion allemande. Le front se stabilise un mois sur le canal et l’AILETTE qui deviennent plus tard la ligne de démarcation de la zone interdite.

L’histoire très mouvementée du bourg d’ANIZY a été faite de destructions répétées. Chaque fois, ce bourg à la croisée des routes départementales vers LAON – LA FERE – CHAUNY – COUCY – SOISSONS s’est relevé de ses ruines, pour former aujourd’hui un bourg rural, vivant et accueillant.
Vous trouverez ci-dessous d’anciennes photos d’Anizy le Château :
 Cliquez sur l'une des vignettes pour lancer le diaporama.
 
Photo: 
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire
Histoire

Informations

Anizy le Château est un village situé dans le département de l’Aisne et la région de Picardie, il fait partie du canton de Laon. La commune compte 1927 habitants depuis le dernier recensement de la population. Anizy le château est situé à 14 km au Sud-Ouest de Laon.